Stimuler le développement économique de la filière bois

LE CLIMAT - de toutes les matières, c'est le bois qu'il préfère!

04.02.2020

Le réchauffement climatique n’est pas une fatalité. Un développement de la production et de l’utilisation du bois pourrait notamment contribuer efficacement à son contrôle. Mais ce fait n’est ni assez connu, ni, contre toute logique, toujours admis. Deux manquements fort regrettables, qui ne sont pas sans danger. Sommes-nous en position de gaspiller nos chances ? Ne serait-il pas coupable de se priver des services appréciables que sont susceptibles de rendre la forêt et le bois ? La 15e édition des Rencontres Filière Bois sera dès lors une forme d’alerte. « Nous aurons tous besoin du bois ! » Un cri de ralliement… Un appel à la mobilisation…

Le climat inquiète, évidemment ! Mais l’inquiétude est stérile. Greta Thunberg et ses disciples fustigent, à juste titre, la quasi-absence d’actions concrètes contre le réchauffement climatique. Les solutions existent bien, mais elles exigent généralement des efforts que peu sont prêts à consentir. L’une pourtant est indolore et gratuite… et paradoxalement sous-estimée : un accroissement de la production et de l’utilisation de bois. Le bois a cette particularité unique de pouvoir abaisser la concentration en CO2 de l’air de deux façons simultanées : en réduisant les émissions par substitution à d’autres matériaux plus énergivores, et en retirant directement du CO2 de l’air pour le transformer en matière organique. Aussi précieuse soit-elle, cette performance, comme ses effets sur le climat, reste toutefois insuffisamment connue, et surtout, bizarrement, insuffisamment reconnue. Les normes et règles de calcul actuelles en matière de bilan carbone, et plus généralement d’impact environnemental, ne rendent pas justice à la forêt et au bois. Elles minimisent, voire ignorent leurs atouts majeurs. La filière bois peut cependant, dans ces circonstances particulières, être éminemment utile à la société. L’oublier serait irresponsable. Il faut hisser le drapeau du bois ! Voilà l’objectif que s’est fixé la 15e édition des Rencontres Filière Bois, le 7 mai prochain à Libramont : rappeler ce que la forêt et le bois peuvent apporter dans la lutte contre le réchauffement climatique et mobiliser les acteurs de la filière pour qu’ils s’engagent résolument dans la reconnaissance des vertus de la forêt et du bois. C’est l’intérêt collectif qui est en jeu, mais c’est aussi l’intérêt de toute la filière, tant il est vrai que faire de la filière bois un outil majeur de lutte contre le changement climatique constituerait pour elle un formidable levier de développement.

Infos complémentaires: www.rfbois.be