Stimuler le développement économique de la filière bois

Gestion de situations de crise

Depuis 2018, la forêt wallonne traverse une période exceptionnellement mouvementée. Les épicéas sont victimes d’une attaque sans précédent de scolytes. Et en Gaume, ce sont des milliers d’hectares de forêts qui font l’objet de mesures de confinement afin de lutter contre la peste porcine africaine. L’Office a entrepris une série de démarches et fait l’objet de nombreuses sollicitations en vue d’apporter des solutions consensuelles à ces deux crises.

  • La crise des scolytes
Communication

Dès septembre 2018, l’Office et sa Cellule d’appui ont envoyé un communiqué de presse invitant les propriétaires d’épicéas à surveiller l’état de leurs parcelles et à prendre les mesures nécessaires afin d’endiguer le phénomène et de ne pas voir se détériorer la valeur de leur patrimoine forestier.

Depuis lors, les sollicitations de la part de particuliers concernés par l’apparition d’épicéas scolytés sur leurs parcelles sont nombreuses.

Task Force scolytes

Une « Task Force » a été créée le 24 septembre 2018 pour tâcher de gérer la crise provoquée par les attaques de scolytes sur l’épicéa. L'Office coordonne les travaux de cette Task Force en collaboration avec le Département de la Nature et des Forêts et le Département d’Etude du Milieu Naturel et Agricole. Outre le Cabinet du Ministre, le DNF, le DEMNA et l’Office, la Task Force rassemble des représentants des propriétaires et gestionnaires forestiers (NTF, SRFB, UVCW, FNEF) ainsi que différents secteurs d’activités de la filière bois (Confédération belge du bois, UAP, Fedustria, Cobelpa, Febhel).

La Task Force a pour mission de déterminer les mesures sanitaires à prendre pour juguler la pullulation des scolytes et réduire son impact sur la pessière wallonne ainsi que de formuler les recommandations susceptibles de minimiser les conséquences socio-économiques que risque d’avoir la pullulation sur l’ensemble de la filière.

Guichet et outils d’information

Suite aux travaux de la Task force, différents outils ont été mis en place pour accompagner les propriétaires privés dans la gestion des bois scolytés : une ligne téléphonique, un site Internet, une base de données, ainsi que l’organisation d’exploitations groupées.

La Cellule d’appui s’est particulièrement impliquée dans la gestion de cette crise et des outils mis en place.

  • La peste porcine africaine

Début 2019, le Ministre de la Forêt a confié à l’Office le soin de proposer une méthodologie pour évaluer le préjudice des propriétaires et exploitants forestiers qui se sont vu refuser l’accès à la zone PPA du fait des mesures de confinement mises en place.

Cette évaluation a porté sur la perte de valeur des épicéas sur pied scolytés et des épicéas sur pied sains devenus scolytés ainsi que pour les bois abattus, feuillus et résineux, dont l’exploitation et l’enlèvement ont été empêchés lors du blocage de la zone. L’analyse a aussi porté sur les possibilités d’indemnisation du manque à gagner des exploitants et sous-traitants actifs sur la zone.

Les deux premiers points ont fait l’objet d’un arrêté du Gouvernement wallon (AGW) paru le 20 juin 2019. Le manque à gagner n’a par contre pas été repris dans cet arrêté du fait des difficultés rencontrées pour l’objectiver.