Stimuler le développement économique de la filière bois

Le soutien au secteur des bois feuillus

  • Les ventes en gré à gré

En mai 2014, le Gouvernement wallon, sur recommandation de l’Office économique wallon du bois, adoptait un arrêté relevant le plafond des ventes de gré à gré de bois feuillus dans les forêts publiques de 2 500 à 35 000 euros tout en encourageant une valorisation locale du bois. Objectif de cette mesure : permettre aux scieries de bois feuillus wallonnes de garder la tête hors de l’eau.

  • La recherche de nouveaux débouchés à haute valeur ajoutée

L’Office coordonne ou mène des études techniques et économiques de procédés innovants de valorisation des bois pour en favoriser, avec l’aide des opérateurs économiques, l’implantation dans la filière, tels que :

  • Le traitement des bois à haute température
  • La production de bois massifs aboutés et bois massifs reconstitués
  • L’utilisation de bois indigène en terrasse
  • L’utilisation de bois feuillus en structure dans la construction

 

  • L’analyse des différents modes de vente de bois, faisabilité et possibilité d’intégration en Wallonie

Conformément aux termes d’une mission confiée par le Gouvernement wallon, l’Office souhaite rendre un avis sur la transposition et l’adaptation de certains modes de vente pour sécuriser et fluidifier l’approvisionnement des entreprises.

Une étude des différents systèmes en place hors de nos frontières est donc menée par l’Office. L’étude envisage plusieurs façons de vendre les bois. Différentes formules sont comparées.